• Tourismus
Katholische Kirche Stadt Luzern  /  Bereiche  /  L’église Saint-François-Xavier  /  Histoire

Histoire

Historique de l’église des Jésuites – histoire des Jésuites à Lucerne

1568Lors du concile de Trente (1545 – 1563), on décide de fonder des instituts de formation supérieure, afin de lutter contre le manque de discipline et l’immoralité, tout en améliorant la formation des prêtres. Les cantons catholiques briguent notamment dans ce but une implantation de l’ordre des Jésuites en Suisse. Car cet ordre s’est illustré par la fondation de plusieurs collèges et universités sur l’initiative de son fondateur Ignace de Loyola. Mais la première tentative d’implanter à Rapperswil une haute école dirigée par les Jésuites se heurte à des problèmes de financement.
1573Le maire de Lucerne Ludwig Pfyffer se déclare prêt à financer une école dirigée par les Jésuites avec sa fortune privée. Sur ordre du pape Grégoire XIII, deux pères et un frère laïc d’Augsbourg se mettent en route pour Lucerne, malgré la pénurie de personnel. Ils arrivent en août 1574 et commencent tout de suite leur activité d’enseignants et d’aumôniers. Ils s’installent d’abord à l’auberge « Schlüssel » à côté de l’église des Franciscains. Les offices divins et l’aumônerie ont lieu à l’église des Franciscains.
1577Loin de s’améliorer, les conditions de vie des membres de l’ordre deviennent encore plus précaires au cours des années suivantes, à cause de l’apparition de la peste. La direction de l’ordre envisage le départ des Jésuites de Suisse. C’est à nouveau le maire Ludwig Pfyffer qui résout le problème. Il propose en effet de céder le Palais Ritter aux Jésuites. Le collège des Jésuites de Lucerne est fondé le 10 mai 1577, premier établissement de ce type en Suisse. Dans la lettre de fondation, la ville de Lucerne s’engage à mettre à disposition l’infrastructure nécessaire et à entretenir 20 Jésuites. De leur côté, les Jésuites s’engagent à assurer l’aumônerie et le fonctionnement du gymnase.
1666 - 1677La première pierre de l’église des Jésuites est posée le 3 décembre 1666. Après 11 ans de travaux, l’église est inaugurée le 29 août 1677 par le nonce apostolique Edoardo Cibo.
1773Le pape Clément XIV interdit l’ordre des Jésuites sur pression de pays comme l’Espagne, le Portugal ou la France qui veulent un monopole de l’État sur la formation. D’un autre côté, ils tendent aussi, en tant que régimes tournés vers l’absolutisme, à exercer un pouvoir sur l’église. Comme les Jésuites ne se sentent soumis qu’au pape, ils sont une source d’irritation pour les États. La ville de Lucerne parvient toutefois à négocier avec Rome la possibilité pour les Jésuites de poursuivre leur mission en tant que prêtres séculiers.
1814Le pape Pie VII annule la suppression de l’ordre des Jésuites.
1844Rappelés à Lucerne, les Jésuites se retrouvent pris dans un tourbillon de tensions confessionnelles. Les cantons catholiques, dont Lucerne, se sont réunis au sein du «Sonderbund». La guerre du Sonderbund éclate et les cantons catholiques la perdent. Le gouvernement provisoire de Lucerne décrète en 1847 l’expulsion des Jésuites.
1848La Constitution fédérale interdit l’activité de l’ordre en Suisse.
1874L’interdiction est encore élargie : tous les Jésuites ont l’interdiction de travailler à l’État et au sein de l’Église.
1973L’interdiction des Jésuites est abrogée dans la Constitution fédérale.
2006À la demande de l’archevêque de Bâle, le père Hansruedi Kleiber reprend la préfecture de l’église des Jésuites. La liturgie et les activités de l’église des Jésuites relèvent donc à nouveau de la responsabilité d’un Jésuite.

Der Browser, den Sie benutzen, ist stark veraltet. Er besitzt bekannte Sicherheitsschwachstellen und bietet nur begrenzten Komfort. Bitte aktualisieren Sie Ihren Browser hier.